Partagez|

Cour N°1, septième années

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar


Messages : 30
Date d'inscription : 31/05/2016
Mon métier/maison : Professeur de Potion à Poudlard
Mon âge : 22 ans

Coup de baguette
Inventaire:
Puissance:
18000/18000  (18000/18000)
Mes gallions: 600

MessageSujet: Cour N°1, septième années Jeu 2 Juin - 19:29

Cour n°1, septième années
La mâtiné était enfin terminée, la grande salle s'était rempli pour le déjeuner, Ezekiel s'était dépêché de se remplir l'estomac puisqu'il devait aller donner cour aux septième années. Il avait décidé de commencer l'année en douceur, enfin si on pouvait appeler cela en douceur. Bon ce n'était pas bien compliqué si les élèves avaient bien suivi le précèdent professeur de cette matière. Il ne lui avait pas fallut plus de quelques minutes pour manger, puis il s'était dirigé vers sa salle de classe. Une fois arrivée, il avait laissé la porte ouverte et s'était installé a son bureau pour attendre ses élèves. Ces derniers n'avaient pas mis bien longtemps avant de débarquer, certains s'installaient en silence, d'autre faisait pareil, mais en discutant de manière pas très discrète.

Au bout d'un moment, le professeur s'était levé, avait fermé la porte d'un coup de baguette et s'était mis à parler.

<<- Bonjour ! Je suis votre nouveau professeur de potion, Monsieur Cain. Vous êtes en dernière année, donc normalement, vous êtes censé connaître les divers ingrédients ainsi que la plupart des potions. Voyons voir, qui peut me citer les 7 ingrédients rentrant dans la composition du Polynectar ? >>
electric bird.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 

avatar

 
Messages : 107
Date d'inscription : 28/05/2016

Coup de baguette
Inventaire:
Puissance:
11000/11000  (11000/11000)
Mes gallions:

MessageSujet: Re: Cour N°1, septième années Ven 3 Juin - 11:46



Cours N°1


« Fairy tales are more than true: not because they tell us that dragons exist, but because they tell us that dragons can be beaten. »

On voyait bien que les choses sérieuses débutaient. En effet, Les professeurs comptaient bien se mettre au boulot au plus vite et ne comptaient pas donner le moindre répit aux élèves de 7ème année, mais, c'était plus que normal puisque la fin de leur scolarité à Poudlard arrivait. Mais avant cela, ils allaient devoir en passer par les ASPICS leur diplôme. Noëlya ne stressait pas tellement pour le coups puisqu'elle était une bonne élève. Et vu qu'elle travaillait régulièrement, elle ne devrait pas trop s'en faire, cela ne serait qu'un mauvais moment à passer.

Ce jour là, la brunette avait enchaîné avec plusieurs cours, mais lors du dernier de la matinée, son estomac criait famine, et il était le moment pour qu'elle aille se remplir la panse dans la grande salle. Comme à son habitude, elle s'assit à la table réservé aux Serdaigles, à la maison qu'elle occupait depuis quelques années déjà.
Elle put ainsi se rassasié en mangeant plusieurs onctueux mets que lui proposait le repas du jour. Ceci fait, il était temps de reprendre le chemin des cours. Le prochain allait être celui de potions.

Suivit de plusieurs camarades, elle se rendit donc dans la salle réservée à cette matière. Elle pénétra dans la pièce et s'assit sans un bruit. Elle ne voulait pas se faire remarquer dès le premier cours, surtout que ça n'allait surement pas tarder vu le changement radical de la demoiselle. Le professeur commença par se présenter, puis, il entra dans le vif du sujet en interrogeant les élèves sur les ingrédients du polynectar. Elle prit alors la parole. Pour préparer cette potion, nous avons besoin de Sangsues, peau de serpent d'arbre du Cap, de corne de bicorne en poudre, de chrysopes cuites durant 21 jours, de sisymbre cueilli à la pleine lune, de touffes de Polygonum et enfin de cheveu ou élément du corps de la personne dont on souhaite prendre l'apparence. Elle était fière d'elle. Elle avait toujours bien sur répondre aux questions des professeurs sans avoir besoin de réfléchir, une Serdaigle dans tout sa splendeur quoi. Et voilà, il faut toujours que tu étendes tout ton savoir, tu m'exaspères. Et cette fois ci, c'était Kylian qui habitait son corps qui venait de prendre la parole. Si l'on avait pas reconnu sa voix, on aurait pu croire qu'il s'agissait d'un autre élève jaloux de son savoir.

HJ:
 
- Adrenalean 2016 pour Bazzart

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 30
Date d'inscription : 31/05/2016
Mon métier/maison : Professeur de Potion à Poudlard
Mon âge : 22 ans

Coup de baguette
Inventaire:
Puissance:
18000/18000  (18000/18000)
Mes gallions: 600

MessageSujet: Re: Cour N°1, septième années Ven 3 Juin - 15:57

Cour n°1, septième années
Au début, le professeur Caïn avait eu peur que personne ne réponde à sa question, en même temps seulement quelqu'un qui avait fait des recherches en dehors des cours pouvaient connaître la réponse à sa question. De plus, il fallait avoir eu connaissance d'un livre présent dans la réserve de la bibliothèque de Poudlard. Rares étaient ceux pouvant y aller, c'était pourquoi le professeur de potions avait été surpris qu'une élève avait réussi à lui répondre. Au vu de sa cravate bleue, c'était une Serdaigle, enfin si Ezekiel ne se trompait pas. Il s'était mis à sourire parce que l'élève n'avait pas fait de faute lors de son énumération. Un petit coup d'oeil vers la liste des noms des élèves de septième année lui avait fait savoir que c'était Noëlya K. Summers qui venait de parler.

Dans l'école de sorcellerie du Royaume-Uni, les professeurs devaient donner des points aux méritants et en retirer à ceux ne respectant pas les règles. De cette façon, les élèves se "combattaient" pour remporter la coupe des quatre maisons.

<<- Très bien Miss, 5 points pour votre maison !>>

Le professeur allait donner des informations complémentaires, mais avant qu'il ait pu dire quoique se soit, la jeune fille avait repris la parole. Sa voix n'était plus la même et ce qu'elle disait était quand même bizarre. Ezekiel avait froncé les yeux, puis avait pris son stylo moldu pour noter sur une feuille tout aussi moldu qu'il devrait avoir plus d'informations sur la jeune fille. Le professeur avait fait semblant de ne pas avoir entendu la deuxième voix et avait reprit son cour, entamant un petit discours.

<<- Le polynectar est une potion compliquée et surtout longue à préparer. Il permet à un humain de prendre l'apparence d'un autre humain. Ses effets peuvent durer de dix minutes à douze heures, en fonction des compétences du sorcier qui l'a préparé et sa préparation nécessite un mois. Il faut être d'un niveau avancé, donc vous devez normalement pouvoir en faire, malheureusement, je n'ai pas le droit de vous en faire faire durant un cours. Mais était donné que je suis très sympa, ceux ou celles qui arriveront à faire un philtre de mort vivante aura le droit d'apprendre à faire du Polynectar en cours particulier. Attention, je ne vous garantis pas d'avoir une fiole de potion, mais bel et bien d'en faire sous ma supervision. Ce n'est pas pareil...>>

Ezekiel avait agité sa baguette magique, la craie s'était mise à écrire toute seule sur le tableau. À droite, il y avait écrit les ingrédients suivants : Racine de valériane / fève Soporifique / Asphodèle /infusion d'armoise. Puis à gauche, c'était la recette !

Citation :
1 ) Remplir le chaudron aux 9/10 d'eau.
2 ) Hacher les racines de Valériane assez finement.
3 ) Les ajouter au chaudron.
- Maintenant une légère fumée bleuâtre doit se dégager du Chaudron.
4 ) A l'aide d'un philtre, transvaser de l'eau bouillante sur les feuilles d'armoise.
5 ) Pendant l'infusion effiler les racines d'Asphodèle.
6 ) Les ajouter au chaudron.
- La potion doit prendre une couleur violette à l'aspect Satinée.
7 ) Il faut récupère le jus de la Fève Soporifique et la renverser dans une fiole.
- La potion doit prendre un couleur lilas.
8 ) Remuer la mixture dans le sens contraire des aiguilles d'une montre jusqu'à la décoloration complète de la potion.

Le professeur avait ensuite posé sa baguette sur son bureau pour regarder les élèves de septièmes années.

<<- Bien, maintenant que vous savez quoi faire, bonne chance ! Oh et si vous croyez avoir réussi, ne l'essayez pas sur vous ou un de vos camarades, prenez plutôt un bout de parchemin et trempez-le dans votre chaudron. Si rien ne se produit, vous m'appelez, si le parchemin est détruit, vous reculez parce que vous aurez fabriqué un poison très mortel, vos viderez votre chaudron avec un sort. Évidemment, je ne peux pas vous aider dans vos préparations !>>

Le professeur Cain était ensuite parti dans sa réserve personnelle dans le but de faire le point de ce qu'il possédait et ce qui lui manquait....
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 

avatar

 
Messages : 57
Date d'inscription : 05/06/2016

Coup de baguette
Inventaire:
Puissance:
11000/11000  (11000/11000)
Mes gallions:

MessageSujet: Re: Cour N°1, septième années Mer 8 Juin - 13:49


❝Cours n°1 de potions❞
Calypso & les 7èmes année & Ezekiel
Hakuna Matata, mais quelle phrase magnifique, Hakuna Matata, quel chant fantastique ! Ce mot signifie, que tu vivras ta vie, sans aucun souci, philosophie, Hakuna Matata !
"On a quoi après le repas ?"
"Potions ! Avec le nouveau Professeur ! Tu le trouves pas trop mignon ?"
"T'es sérieuse ? Attends, c'est un prof ! Par définition, il est vieux, marié et ne s'intéresse pas à une élève de 17 ans !"
"T'es rabat-joie ! D'ailleurs, qui t'intéresses, toi ?"
"Mon balai ! Allez, on y va, on va être en retard !"

Non, je n'étais pas rabat-joie. Mais je ne pouvais pas nier que l'amour et tout ce tralala ne m'intéressait absolument pas. Je savais très bien que je pouvais plaire à des garçons, mais sincèrement, j'étais bien trop occupée à délirer avec mes amis et à monter sur un balai pour ne penser, ne serait-ce qu'une seconde, à une quelconque histoire d'amour !

J'entrai alors dans la salle de potions, et je lançai un regard à ma camarade qui bavait littéralement sur l'enseignant. Riant légèrement, je lui lançai.

"Non mais tu veux qu'on t'amène à l'infirmerie ? Tu vas bientôt baver !"

En riant, je m'installai à ma place, aux côtés d'une jeune fille de Serdaigle que j'avais du croiser quelques fois, mais que je ne connaissais pas trop.

"Salut ! Je suis Calypso !"

Pourquoi je m'asseyais à côté d'une inconnue ? Pour faire plus ample connaissance voyons ! J'aimais cela, moi, découvrir les gens et me lier d'amitié. Rapidement, le cours commença et j'écoutais, comme à mon habitude, d'une oreille, sans réellement être très attentive. Mais ma voisine semblait très concentrée puisqu'elle obtint des points pour sa maison en répondant à la question du professeur.

"Waouh ! Tu as lu ça dans les livres sûrement, non ? Car bon, moi je ne sais pas comment vous faites les Serdaigles pour rester des heures le nez dans un bouquin ! Ca ne te donne pas mal à la tête ?"

Oui, je suis bavarde. C'est une nouvelle pour personne ! Je crus entendre une remarque de ma voisine, mais je ne compris pas de suite.

"Pardon ? Tu disais ?"

Le professeur nous demanda alors de réaliser un philtre de mort-vivant. Immédiatement, je me levai et je lançai:

"Je vais chercher ce qu'il faut !"

Oui ! Je pouvais me lever, et bouger. J'attrapai un chaudron ainsi que les ingrédients nécessaires à la bonne réalisation de la potion.

"Remplir le chaudron au 9/10 .... C'est du à peu près, rassure-moi !"
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.



Dernière édition par Calypso C. James le Dim 12 Juin - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 

avatar

 
Messages : 107
Date d'inscription : 28/05/2016

Coup de baguette
Inventaire:
Puissance:
11000/11000  (11000/11000)
Mes gallions:

MessageSujet: Re: Cour N°1, septième années Jeu 9 Juin - 20:17



Cours N°1


« Fairy tales are more than true: not because they tell us that dragons exist, but because they tell us that dragons can be beaten. »

Chouette, Noëlya venait de répondre correctement à une question du professeur. Et voilà, 5 points pour sa maison, c'était super de voir le sablier des Serdaigle grimper. Elle était ravie bien qu'elle ne le montrait pas. Elle n'était pas ce genre de filles qui aimaient se vanter d'être plus intelligente que les autres. Bien au contraire, si elle pouvait aider ses petits camarades ce seraient avec plaisir.

Elle tourna ensuite la tête vers sa voisine de table, une Poufsouffle qui venait de se présenter à elle. Salut, moi, c'est Noëlya. Elle sourit à la remarque de la blondinette. Oui, j'adore lire, je ne sais pas, c'est innée, j'ai toujours adoré, mais, dans ma famille, je sors de l'ordinaire. Mon père et mon frère jumeau étaient à Serpentard. Voyant qu'elle en disait trop, elle fit un sourire gênée. Désolé, je suis trop bavarde je crois. Et blablabla, raconte notre vie pendant que tu y ait. Tu es pathétique frangine. Ces mots venaient de sortir de sa bouche, mais d'un ton plus méchant que auparavant.

Elle n'eut pas le temps d'ajouter quoi que ce soit que le professeur reprit la parole. Les élèves devaient à présent se mettre au boulot en préparant une potion de mort-vivante. La brunette décida de se mettre au boulot alors que leur enseignant s'absentait. Elle se tourna vers sa voisine et sourit à sa question. Cela lui plaisait de prêter main forte. Ne t'inquiète pas. Regarde, tu as ce récipient pour t'aider, dit elle en lui tendant une sorte d'énorme verre mesureur.

Elle reporta ensuite son attention sur ce qu'il y avait d'afficher sur le tableau. Elle tendit la main et prit les feuilles de valériane qu'elle se mit à hacher finement mais, son frère décida de prendre le contrôle de son corps à cet instant pour la faire se planter et c'est ainsi qu'elle s'entailla le doigt. Aie, lâcha t-elle alors que du sang se mit à couler de son membre. Elle était en colère contre son double. Il n'avait jamais été super proche, alors pourquoi avait elle voulu le ramener à la vie ainsi ? Cette question resterait probablement sans réponses.

HJ:
 
- Adrenalean 2016 pour Bazzart

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 

avatar

 
Messages : 57
Date d'inscription : 05/06/2016

Coup de baguette
Inventaire:
Puissance:
11000/11000  (11000/11000)
Mes gallions:

MessageSujet: Re: Cour N°1, septième années Dim 12 Juin - 20:27


❝Cours n°1 de potions❞
Calypso & les 7èmes année & Ezekiel
Hakuna Matata, mais quelle phrase magnifique, Hakuna Matata, quel chant fantastique ! Ce mot signifie, que tu vivras ta vie, sans aucun souci, philosophie, Hakuna Matata !
J'aimais me mettre à côté des personnes que je ne connaissais pas, justement pour découvrir de nouvelles personnalités. Je suis comme ça, moi, j'aime connaitre les gens ! Et cette Noëlya me semblait bien sympathique bien qu'un peu étrange. Je ne comprenais pas tout à fait ce qu'il se passait et pourquoi certaines paroles de la jeune femme semblait en totale contradiction avec le reste, mais bon, chacun a le droit à son grain de folie, n'est-ce pas ?

Elle m'expliqua alors qu'elle adorait lire, que c'était comme ça et que c'était inné. J'avais un peu de mal à comprendre mais chacun son truc ! Après tout, j'étais un peu pareil lorsque j'avais un balai dans les mains. Je pouvais aussi rester des heures à voler, à sentir le vent dans mes cheveux et à m'amuser à aller toujours plus haut, toujours plus vite.

"Je n'y arriverai pas ! Mais bon, donne-moi un balai et laisse-moi m'envoler et je pense que tu ne me revois plus de si tôt."

Je ne pus m'empêcher de rire légèrement, et je fronçais les sourcils alors que j'entendais la remarque assez sèche. Frangine ? Euh ... Ouais, ok, là, elle me fait peur. C'est pourquoi j'allais rapidement chercher les ingrédients.

Ne comprenant pas grand chose aux consignes, je la laissais m'expliquer, restant néanmoins méfiante car ses réactions bizarres me faisaient totalement flipper. Prenant le récipient pour mesurer, je dus bien mettre deux minutes à chercher comment comprendre les mesures gravées dessus. J'entendis alors la pauvre Noëlya se blesser.

"Professeur ! Ma voisine s'est coupée ! Je tenterai bien un sort pour la guérir, mais j'ai peur de louper mon coup !"

Récupérant le couteau des mains de ma binômette, je taillais grossièrement la valériane.

"Ca va comme ça ?"
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 

avatar

 
Messages : 100
Date d'inscription : 11/06/2016
Age : 25
Mon métier/maison : Hufflepuff
Mon âge : 17 ans

Coup de baguette
Inventaire:
Puissance:
11000/11000  (11000/11000)
Mes gallions: 0

MessageSujet: Re: Cour N°1, septième années Lun 13 Juin - 3:58





Cour N°1, septième années

Je m'étais levé tôt ce matin. J'aurais pu réveiller ma blondinette, mais elle avait besoin de repos. Puis, nous allions nous voir en classe ou à la cantine. Je m'étais lavé, habiller, maquiller et peigner. C'était un vrai rituel. Un rite qui n'était pas nécessaire ? Oui, peut-être, mais je le faisais pour me faire plaisir. Puis, tant mieux si je pouvais attirer quelques regards pour cette raison et pour mes maladresses.

Par la suite, je suis descendu pour manger un peu. Manger et rêver de tout et rien. D'ailleurs, je n'avais pas remarqué que la salle c'était rempli et je n'ai pas vu qu'elle se rétrécissait aussi. Disons que normalement quelqu'un finissait par me tirer de mon nuage. Sauf que j'avais déjeuné seule. Donc, personne pour me ramener à l'ordre ou me parler. J'adore parler avec les gens, mais aujourd'hui on me laissa sur la lune... Ou devrais-je dire dans la grande salle à quelque minute du début de cour. Heureusement que dans ma malchance, j'ai de la chance. En bougeant mon bras, j'accrochai ma tasse de lait aux citrouilles. Ce qui fit un dégât et me rappela sur terre. Je regardai autour de moi et je vis un élève courir vers la sortie. Je demandai l'heure à la dame qui passa par là. Il ne me restait que deux minutes pour me rendre au sous-sol.

Je pris ma baguette et mes livres. Puis, je me mis à courir. J'espérais secrètement qu'aucun professeur ne m'apostrophe. On n'avait tout de même pas le droit de courir dans les corridors. J'étais presque arrivé quand je m'enfargeai dans une craque. Mon genou droit heurta le sol et mes mains me rattrapèrent pour ne pas plus me blesser. Quand je me relevai je vis que mon genou saignait, mais je n'avais pas le temps pour ça. Je me remis à courir. J'atteignis la porte du cour. Je m'arrêtai m'arrangeai un peu. Puis, j'entrai, saluai le professeur avant de m'asseoir. J'étais arrivé juste à temps.

Le professeur se présenta et posa une question à la classe. Ce ne fût pas surprenant qu'un serdaigle réponde rapidement. Ceci dit, la jeune fille, qui avait parlé, parla d'un autre ton de voix et dis un truc très bizarre. Je regardai le professeur en attente d'une action quelconque, mais il ne releva pas. Il écrivit plutôt.

Il nous dicta ce qu'il fallait faire. Je regardai mon coéquipier et lui sourit. Il s'agissait de nulle autre que l'un de plus grand feignant de l'école. Je lui dis que j'allais aller chercher les ingrédients, car il était hors de question qu'il se lève, selon lui. Puis, je revins à ma table. Je lui demandai qu'est-ce qu'il voulait faire en premier. Il ne me parlait pas. Je commençai donc par ce qui était écris sur le tableau. Puis, il me dit que ce n'était pas comme ça, mais comme ça. Je lui souris et essaya de nouveau.

Puis, la voix de Calypso me fit arrêter tout. Sa voisine s'était coupée. « Pour une fois que ce n'est pas moi » dis-je à moi-même. N'allez pas croire que lui voulait du mal. C'était simplement rare que quelqu'un d'autre se coupe.
(c) B-NET
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cour N°1, septième années

Revenir en haut Aller en bas

Cour N°1, septième années

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [4eme année] Cours de Biologie
» Cours Septième Année |Ouvert|
» Septième année, 1 cours
» Cours 01 : (septième année) les sortilèges impardonnables
» [5eme Année] Cours d'informatique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Sous sols et cachots :: Salle de potions-