Partagez|

Une demande particulière (Timothy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

 

avatar

 
Messages : 139
Date d'inscription : 07/05/2016
Mon métier/maison : Etudiante en Journalisme, Pigiste
Mon âge : 24 ans

Coup de baguette
Inventaire:
Puissance:
24000/24000  (24000/24000)
Mes gallions: 620

MessageSujet: Une demande particulière (Timothy) Sam 14 Mai - 19:43


❝Une demande particulière❞
Absynthe & Timothy
Comme cela doit être douloureux de vivre toute sa vie en étant persuadée d'être quelqu'un, et de comprendre bien trop tard qu'en fait, on est une autre personne. J'espère que cela ne m'arrivera jamais.
Depuis que j'étais arrivée à Masterward, une idée ne me quittait pas. Mais je savais bien que pour que la directrice accepte une telle idée, il allait me falloir des arguments solides, et déjà quelques pistes pour savoir qui cela pouvait intéresser de travailler là-dessus. Quelle était mon idée me demanderez-vous ? Bon, d'accord, je vous l'explique, mais juste parce que c'est vous ! Je voudrais créer un journal étudiant, mais qui prendrait aussi en compte les élèves de Poudlard et de Vixivixio. Une sorte de rédaction multi-école, où le tout serait centralisé à Masterward. Bonne idée, non ? Encore fallait-il que je convainque les personnes importantes, à commencer par la directrice.

Mais j'avais une première phase à mon plan, avant de débarquer dans le bureau de Miss Miller: convaincre un professeur d'adhérer à mon projet afin qu'il ait plus de poids. J'avais longtemps hésité mais mon choix s'était dirigé vers un professeur que je ne connaissais pas beaucoup, mais dont j'appréciais énormément les cours. Puis, entre nous, ce professeur était loin d'être un scrout à pétard et je savais user de mon charme pour convaincre. Oh attention, je ne parle pas de mettre le professeur McEwen dans mon lit, je suis fiancée et fidèle, mais il faut savoir qu'il y a bien des étapes à brûler avant d'arriver à l'infidélité.

Tranquillement, je me dirigeais vers l'amphithéâtre, à côté duquel le Professeur de politique étrangère avait son bureau. Tapotant, j'attendis qu'il m'invite à entrer.

"Bonjour, Professeur. Pourrais-je vous embêter quelques minutes. C'est pour vous parler d'un projet, et vous êtes l'homme de la situation !"

Je n'avais rien laissé au hasard. Mes longs cheveux ébènes étaient détachés le long de mon dos, mes yeux bleus mis en valeur par un maquillage léger, et une tenue qui laissait entrapercevoir un joli décolleté, sans pour autant être des plus vulgaires.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 

avatar

 
Messages : 36
Date d'inscription : 01/05/2016
Mon métier/maison : Professeur de Politique, Spé Pol. Etrangère

Coup de baguette
Inventaire:
Puissance:
37000/37000  (37000/37000)
Mes gallions: 1000

MessageSujet: Re: Une demande particulière (Timothy) Dim 15 Mai - 0:34


 
Une demande particulière
Ft. Absy Taylor
La rentrée avait donc eu lieu il y a quelques jours. J'avais découvert mes étudiants et j'étais assez heureux de voir qu'ils semblaient motivés et curieux. Il ne m'avait pas fallu très longtemps pour repérer ce qui, à mon avis, iraient loin en politique. Après, il s'agissait d'un monde très spécial et seul ceux qui étaient prêts à se battre y arriveraient. Par contre, je ne doutais pas que la grande majorité des étudiants présents dans ma classe aurait une très belle carrière même si ce n'était pas dans le monde politique à proprement parler. Je savais que certains se réorienteraient vers le journalisme spécialisé et pourquoi pas même vers le commerce international. Il fallait avouer que pour continuer ses études, il fallait être motivé, d'autant que dans mon domaine, les études étaient longue et demandaient beaucoup de travail, notamment personnel. Sans dire que les cours étaient inutiles, je devais avouer qu'un bon politique, d'autant plus en politique étrangère, est un bon diplomate. Et même si il y a des fils à apprendre, il est certain que certaines personnes ne sont pas faites pour cela...

J'avais passé une partie de ma fin d'après midi à me tenir au courant de ce qui se disait dans la presse magique à propos des grands événements mondiaux afin, dans mes prochains cours, de voir comment réagiraient mes étudiants face à ces  événements, considérant qu'ils font partis de la diplomatie britannique et doivent donc, en dépit de leurs idées, de leurs convictions, défendre la politique de leur pays... Il fallait bien avouer que ce n'était pas toujours très simple... J'avais bientôt rendez vous au Ministère de la Magie car je gardais des liens très étroits avec le Cabinet du Ministre des Affaires Etrangères en ce qui concernait.

Alors que je lisais un journal bulgare en langue anglaise, j'entendis que quelqu'un tapait à la porte de mon bureau, situé à l'arrière de l'amphithéâtre dans lequel je donnais mes cours. Chaque amphi avait son propre bureau dans une pièce annexe. Surpris je levais les yeux vers la porte. Je ne m'attendais pas à avoir de la visite.

Oui...? Je vous en prie, la porte est ouverte.

La porte s'ouvrit doucement et je vis apparaître une de mes étudiante. J'avais la chance d'être assez physionomiste et de retenir les prénoms malgré le nombre d'étudiants qui se baladaient dans l'enceinte de l'Université. Et puis, il fallait avouer que miss Taylor laissait difficilement insensible la gente masculine. Bon, en plus d'être son Professeur, j'étais bien trop intéressé par une autre jeune femme pour tenter quoi que ce soit avec l'étudiante. Mais elle attisa ma curiosité tandis que sans détour, elle m'expliqua avoir un projet, et que, manifestement, elle comptait sur mon soutien...
Je me levais, m'approchant d'un petit buffet se trouvant derrière mon bureau et l'ouvris, laissant apparaître quelques bouteilles et sortis un petit paquet de gâteaux. Certes, nous étions dans une Université mais nous étions tous adultes, et que ce soit les étudiants, les Professeurs ou les employés, nous vivions tous ici durant l'année universitaire. Je proposais donc à la jeune femme...

Vous buvez quelque chose ?

Déposant le paquet de gâteaux sur mon bureau, je la regardais puis, me retournant de nouveau vers le petit bar, je lui demandais...

Parlez moi de ce projet... De quoi s'agit il ? Et en quoi suis je l'homme de la situation ?



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 

avatar

 
Messages : 139
Date d'inscription : 07/05/2016
Mon métier/maison : Etudiante en Journalisme, Pigiste
Mon âge : 24 ans

Coup de baguette
Inventaire:
Puissance:
24000/24000  (24000/24000)
Mes gallions: 620

MessageSujet: Re: Une demande particulière (Timothy) Lun 16 Mai - 12:12


❝Une demande particulière❞
Absynthe & Timothy
Comme cela doit être douloureux de vivre toute sa vie en étant persuadée d'être quelqu'un, et de comprendre bien trop tard qu'en fait, on est une autre personne. J'espère que cela ne m'arrivera jamais.
J'obtiens toujours ce que je veux. Je sais, ça peut paraître prétentieux dit comme cela, mais c'est la vérité. Puis, dans un sens, je suis prétentieuse, donc ça va de pair. Mais il faut savoir que lorsque je désire parvenir à mes fins, je mets tout en oeuvre pour y parvenir. Peu importe le chemin que j'emprunte, le principal, c'est le but, et cela même si mes actes sont loin d'être moralement irréprochables. D'ailleurs, mon chemin principal est cela tracé par mon père. Le but : être heureuse et reconnue. Voilà tout ce qui m'importait, et je lui faisais une confiance aveugle.

Bref, là, j'avais bien l'intention de convaincre le professeur McEwen de participer au projet que j'avais. De toute façon, autant être claire, je ne sortirai pas de ce bureau avant d'avoir eu un oui de sa part, et ce même si je devais y passer des heures. Il ne savait pas à qui il avait affaire, mais il allait vite le deviner. Immédiatement d'ailleurs, ce dernier me mit à l'aise et me proposa à boire. Réfléchissant l'espace de quelques instants, je lui lançais:

"Je vais être raisonnable au vue de l'heure, donc ce sera juste un jus de citrouille pour ma part."

Je m'installais donc sur le bureau (oui oui, vous avez bien lu), et je lui présentais mon projet:

"Vous êtes un professeur reconnu et qui a beaucoup d'expérience, même en dehors de l'enseignement. Voilà ce à quoi j'ai pensé ... J'aimerais créer au sein des trois écoles une sorte de rédaction commune, où la base serait à Masterward. Nous organiserions cela par rubrique, en laissant une rubrique à Poudlard, et une à VixiVixio. Le but ? Faire connaitre nos écoles dans le monde entier et pourquoi pas, ramener de l'argent pour des sorties scolaires ou pour les sorciers qui ont des problèmes d'argent: achats de fourniture, réparation de quelque chose ... Vous me suivez ?"
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 

avatar

 
Messages : 36
Date d'inscription : 01/05/2016
Mon métier/maison : Professeur de Politique, Spé Pol. Etrangère

Coup de baguette
Inventaire:
Puissance:
37000/37000  (37000/37000)
Mes gallions: 1000

MessageSujet: Re: Une demande particulière (Timothy) Dim 22 Mai - 14:45


 
Une demande particulière
Ft. Absy Taylor
Un Professeur reconnu et qui a beaucoup d'expérience... Mademoiselle Taylor aurait fait une parfaite femme politique. Elle semblait posséder toutes les armes pour mettre les chances de son côté, notamment lorsqu'elle faisait face à des hommes. Mais il en fallait plus pour m'amadouer. Pourtant, il me semblait bien que la jeune femme n'avait pas choisi le cursus politique. Certes, je l'avais déjà vu dans mon amphithéâtre, mais j'étais à peu près certain qu'elle s'y trouvée de manière totalement libre. Remarquez, il est plaisant de voir que ma réputation me précède et que cela me permet d'intéresser la jeunesse à la politique en général et à la politique étrangère en particulier.

Elle m'avait donc signalé qu'elle resterait sage et qu'elle se contenterait d'un jus de citrouille. Pour ma part, juste un doigt de whisky dans mon jus de citrouille ferait l'affaire... Je m'étais donc retourné afin de préparer les boissons, ne pouvant donc voir la demoiselle s'installer sur mon bureau afin de m'expliquer ce qu'elle avait en tête. J'avais donc déposé deux verres face à moi, avait versé un peu d'alcool irlandais pur malt dans la mien puis complété avec du jus de citrouille, tandis que je remplissait le verre de mon étudiante avec la même bouteille. Elle m'expliquait qu'elle voulait mettre en place un journal commun aux trois écoles de magie anglaises et me présenta ses idées pour la mise en oeuvre de ce projet. L'idée était, il fallait l'avouer, assez intéressante, mais plusieurs questions pouvaient se poser... Je me retournais donc pour lui exposer mais quelle ne fut pas ma surprise de la voir assise là, sur mon bureau de travail... Non mais qu'avait elle dans la tête ? Et si quelqu'un entrait dans le bureau à ce moment là ? Bon, d'accord, ça n'arrive jamais. Même la Directrice toque, mais bon, tout de même... Je manquais de lâcher les verres...

Vous ne buvez pas, mais vous prenez vos aises... Veuillez poser vos fesses autre part que sur mon bureau mademoiselle Taylor.

Je savais rester parfaitement calme et posé... Mon côté diplomate sûrement, et même si cette attitude sans gêne m'avait surprise, je ne laissais rien transparaitre. Surtout face à une étudiante, qui, à mon humble avis, cherchait peut être ainsi à gagner mes faveurs. Mais ce petit jeu, bien qu'agréable, ne m'intéressait pas. Il fallait aussi qu'elle comprenne que ce genre d'attitude pouvait tout aussi bien être très mal perçu, même par une personne de sexe masculin. Elle devait apprendre à cerner les gens qui se trouvaient face à elle et ainsi, à adapter son comportement. Cela n'était pas forcément très facile, mais la jeune Absynthe me paraissait bien assez futée pour vite acquérir cette faculté...

Je lui tendis son verre et m'installa sur mon grand fauteuil en cuir et je la regardais attentivement. Comment réagirait elle au fait de se faire gentiment remettre en place ? Etait elle du genre pleurnicheuse ? Sincèrement, j'en doutais. Je pensais au contraire que la jeune femme était assez intelligente et motivée par ses idéaux pour passer au dessus de cela et continuer de chercher à me convaincre. Je ne souhaitais pas non plus lui tenir rigueur de cette bêtise, et de fait, je repris rapidement...

Bien sûr, je vois... Et c'est une idée qui peut paraître intéressante. Cependant, comment comptez vous la mettre en pratique ? Ici, dans une Université, je n'ai pas de doutes quant à votre capacité à trouver des collaborateurs, mais comment comptez vous faire à Poudlard, et plus encore à VixiVixio ?

J'avais encore bien des questions à lui poser. J'avais envie de savoir si elle avait bien réfléchi à tous les obstacles, à toutes les contraintes qui se présenteraient à elle. C'est vrai, je trouvais l'idée sympathique, mais pour sa mise en place, il fallait que le projet soit bien ficelé. Et avant d'aller en parler à la Directrice, je devais être certain que la jeune femme n'avait pas juste une lubie qui lui passerait au premier coup dur...







Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 

avatar

 
Messages : 139
Date d'inscription : 07/05/2016
Mon métier/maison : Etudiante en Journalisme, Pigiste
Mon âge : 24 ans

Coup de baguette
Inventaire:
Puissance:
24000/24000  (24000/24000)
Mes gallions: 620

MessageSujet: Re: Une demande particulière (Timothy) Dim 22 Mai - 19:34


❝Une demande particulière❞
Absynthe & Timothy
Comme cela doit être douloureux de vivre toute sa vie en étant persuadée d'être quelqu'un, et de comprendre bien trop tard qu'en fait, on est une autre personne. J'espère que cela ne m'arrivera jamais.
J'étais à l'aise ... Très à l'aise ... Trop à l'aise ? Peut-être ... Enfin pour moi, on n'est jamais trop à l'aise. Après tout, c'est ainsi que l'on s'impose. Imaginez que l'on vienne essayer de vous convaincre tout en hésitant et en regardant ses pieds ... Ca fait rêver ? Non, nous sommes d'accord. Le charisme passe d'abord par l'assurance. Et croyez-moi, lorsqu'on veut être une grande journaliste, on a besoin de cette qualité. Et je l'exerçais au quotidien, afin de le perfectionner. Et si cela devait passer par me prendre des réflexions par mes professeurs, cela ne me dérangeait pas le moins du monde.

Assise sur le bureau de mon professeur, je lui exposais donc mon projet, avec une assurance telle que j'étais certaine que cela allait l'intéressait. Lorsqu'il se retourna avec les boissons à la main, je vis de suite son étonnement, et il me demanda donc de bouger mes fesses. Attrapant la boisson et levant un sourcil, quelque peu étonnée, je lui répondis simplement:

"Vous avez peur que j'abîme votre superbe bureau en bois ? Sérieusement professeur, nous sommes entre adultes. Vous n'êtes pas enseignant à Poudlard. Mais soit, puisque pour vous, il s'agit là d'un ... manque de respect ? de pudeur ? Bref, je ne vais pas davantage vous mettre mal à l'aise."

Rapidement, je sautais du bureau, prenant garde de ne pas renverser le jus de citrouille, et je me posais un peu plus loin, m'adossant à une bibliothèque. J'écoutais attentivement sa question. Il avait raison de vérifier que ce projet était bien mûri dans ma tête et que ce n'était pas simplement une lubie.

"Il y a plusieurs solutions. Nous pouvons rapidement présenter notre projet à Poudlard et à VixiVixio, puisque nous nous rendons régulièrement là-bas dans l'optique de présenter nos filières. Je pense qu'au niveau de Poudlard, la maturité des élèves est assez présente pour qu'ils s'organisent efficacement, le mieux étant de convaincre un enseignant de se joindre au projet. Pour VixiVixio, je pensais passer par un enseignant, et faire en sorte que cela soit fait en classe."

Plongeant mes lèvres dans mon verre, j'attendis sa réaction. J'espérais que ma façon de voir les choses était réalisable et que je n'étais pas quelqu'un d'utopique.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 

avatar

 
Messages : 36
Date d'inscription : 01/05/2016
Mon métier/maison : Professeur de Politique, Spé Pol. Etrangère

Coup de baguette
Inventaire:
Puissance:
37000/37000  (37000/37000)
Mes gallions: 1000

MessageSujet: Re: Une demande particulière (Timothy) Mer 25 Mai - 22:59


 
Une demande particulière
Ft. Absy Taylor
Moi ? Mal à l'aise ? Dans mon propre bureau en plus ? La jeune femme ne me connaissais vraiment pas. Je savais que je n'avais pas de souci à me faire concernant la venue inopinée de quelqu'un dans mon bureau. Ce n'était pas le genre de la maison. Quant à ma personne, ce n'était pas le plan séduction d'une étudiante qui allait me faire trembler. Non, si j'avais voulu qu'elle descende de mon bureau, c'était plutôt pour lui apprendre les bonnes manières. Une certaine tenue était de rigueur lorsque l'on avait quelque chose à me demander, et même si le charme de la jeune femme ferait fondre bien des hommes, elle devait comprendre qu'elle ne devait pas compter que sur cela.

Mal à l'aise ? Du tout... Il faut juste que vous compreniez qu'il y a une différence entre l'assurance et l'arrogance. Apprenez à connaître qui se trouve face à vous lorsque vous avez quelque chose à demander. En politique, c'est très important.

J'en profiterais peut être pour lui donner une leçon sur le comportement à adopter selon nos hôtes un peu plus tard. En politique, et notamment en diplomatie, c'était quelque chose de très important. Chaque personne étant différentes, à cause de ses idées, de ses coutumes, de ses croyances, le comportement à adopter différait à chaque fois. Certes, le demoiselle ne se destinait pas à la politique, mais je considérais qu'il en était de même pour les journalistes. Un bon journaliste devait savoir s'adapter à la personne qui se trouvait face à lui.

Pour le moment, nous n'étions pas là pour ça, et tandis qu'elle était descendu de mon bureau pour aller se placer contre une des nombreuses bibliothèques se trouvant dans mon salle personnelle, je l'écoutais m'exposer ses idées en ce qui concernait le recrutement de ses collaborateurs. Manifestement, elle y avait réfléchi et cela me confortait dans mes impressions sur elle. J'acquiesçais donc d'un signe de tête en lui souriant. Cependant, il lui faudrait tout de même convaincre quelques professeurs de VixiVixio. En ce qui concernait la Direction de Poudlard, je ne doutais pas qu'elle donnerait son aval. En effet, aujourd'hui, je savais qui en était la Directrice et si Loëlyne acceptait la proposition d'Absy, elle saurait convaincre sa soeur. D'ailleurs, je ne pouvait cesser de me dire qu'il aurait sans doute était plus aisé pour miss Taylor de convaincre Amy que sa propre Directrice.

Sinon, pour démarrer votre journal, vous comptez vous y prendre comment ? J'imagine que vous avez des finances limitées, pas de matériel, pas d'endroit ou travailler... Que cela apporte des ressources financières aux Ecoles, d'accord... C'est même tout à votre honneur, mais il faut déjà le monter ce journal, et pour ça, il va vous en falloir de l'argent... Vous y avez pensé ?

Je ne voulais aucunement la piéger, non. Bien au contraire. Je voulais l'aider à se poser les bonnes questions pour que son projet puisse se réaliser. J'aimais les jeunes qui avaient des idées, de l'ambition, et plus encore lorsqu'ils étaient prêts à déplacer des montagnes pour que cela réussisse. Et il me semblait évident que mademoiselle Taylor avait de la motivation à revendre. J'étais vraiment prêt à l'aider bien qu'elle ne m'avait pas encore tout dit, mais il fallait que je sois certain qu'elle sache dans quoi elle s'embarquait.

Bien sûr, je ne montrais pas que j'étais déjà acquis à sa cause. Au contraire, je voulais qu'elle réponde à mes interrogations afin de me montrer, encore une fois, toute sa détermination à mener ce projet à son terme. J'attendais sa réponse, mais déjà, j'avais d'autres questions qui me brûlaient les lèvres...







Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 

avatar

 
Messages : 139
Date d'inscription : 07/05/2016
Mon métier/maison : Etudiante en Journalisme, Pigiste
Mon âge : 24 ans

Coup de baguette
Inventaire:
Puissance:
24000/24000  (24000/24000)
Mes gallions: 620

MessageSujet: Re: Une demande particulière (Timothy) Jeu 26 Mai - 16:17


❝Une demande particulière❞
Absynthe & Timothy
Comme cela doit être douloureux de vivre toute sa vie en étant persuadée d'être quelqu'un, et de comprendre bien trop tard qu'en fait, on est une autre personne. J'espère que cela ne m'arrivera jamais.
Une petite leçon de morale ? Avec plaisir, Monsieur le Professeur ! Parlez si cela vous amuse, essayez donc de me faire comprendre ce genre de choses ... J'ai été élevée d'une façon tellement différente que ce que vous me dîtes passe de suite par une autre oreille. Je souris donc légèrement, le laissant me parler de la différence entre assurance et arrogance. Il n'y est pas ... Le journalisme, ce n'est pas comme la politique, du moins, pas le journalisme que je veux faire. Mon modèle ? La célèbre Rita Skeeter, décédée il y a quasiment un siècle. Et je ne vais pas manquer de rappeler ce genre de choses à ce cher Professeur McEwen. Raconter uniquement ce qui semble se passer, ce que tout le monde sait, cela ne m'intéresse pas. Pour pouvoir creuser, il faut déstabiliser l'autre. Et lorsqu'on a quelque chose à demander ? Là, il ne faut que des arguments, et ces arguments, je les ai bien puisque le professeur m'écoute.

"Je préfère être franche, Professeur McEwen, vous perdez votre temps. Je ne crois pas du tout à tout votre pipeau. Je ne fais pas de la politique. Lorsqu'on veut obtenir un scoop, des informations cachées, il faut savoir déstabiliser la personne en face de nous. Pour moi, c'est ça le journalisme, et j'y arrive parfaitement bien. Et lorsqu'on doit demander quelque chose, l'attitude est bien moins importante que les arguments. Imaginez la petite fille sage descendre dans votre bureau, parler d'un pseudo-journal sans savoir vous convaincre comme je le fais ? Ca ne marcherait pas."

Finissant mon jus de citrouille, j'écoutais le professeur me parler de finances. Je comprenais tout à fait sa demande, qui était parfaitement légitime. Mais là-dessus aussi, j'avais mon avis et j'avais plusieurs plans. J'avais longuement réfléchi à ce sujet:

"La solution que j'ai trouvée n'est pas certaine, je le conçois, car je vais devoir convaincre plusieurs personnes. Mais voilà. Je fais quelques piges pour la gazette du sorcier et, en plus, j'ai travaillé là-bas durant quelques années avant d'entrer à l'université. Je pensais qu'on pourrait convaincre le directeur de la gazette de rattacher notre journal à la gazette. Vous allez me dire : d'accord, mais ça leur apporte quoi ? Eh bien c'est simple. Selon les personnes qui participeront à ce projet, la gazette pourra y trouver son vivier de futurs journalistes, regarder les progrès des plus jeunes et convaincre certains élèves de Poudlard de se spécialiser dans le journalisme. Je sais que la gazette peine à trouver de bons éléments. C'est tout bénef pour eux. Au début, nous ferions cela "gratuitement". Mais si cela marche, nous pourrons peut-être demander un petit pourcentage des ventes nous concernant."

Mon projet était bien ficelé. J'attendais les autres questions du professeur, un léger sourire de triomphe aux lèvres. J'étais certaine d'obtenir son soutien ...
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 

avatar

 
Messages : 36
Date d'inscription : 01/05/2016
Mon métier/maison : Professeur de Politique, Spé Pol. Etrangère

Coup de baguette
Inventaire:
Puissance:
37000/37000  (37000/37000)
Mes gallions: 1000

MessageSujet: Re: Une demande particulière (Timothy) Mar 7 Juin - 23:37


 
Une demande particulière
Ft. Absy Taylor
J'avais beaucoup de mal à comprendre la réaction de la jeune femme. Son manque de respect commençait à me déplaire, mais elle était une Reptilia , et les jeunes adultes de ma maison étaient souvent très arrogants. Cela avait l'avantage de faire croire à leurs camarades d'autres maisons qu'ils étaient souvent supérieurs à eux, et de ce fait, les ex serpents dominaient régulièrement les débats. Mais j'étais moi même issu de cette maison, et je savais que ce comportement pouvait aussi nous porter préjudice. Et notamment lorsqu'à cours de vrais arguments, on se mettait à s'énerver tout seul ou à chercher simplement à les blesser afin qu'ils se taisent et avoir ainsi l'impression d'avoir raison,.Mais si cela pouvait être assez jouissif au niveau personnel, cela ne faisait absolument pas avancer les débats.

Pour en revenir à la réponse de la jeune femme, elle m'expliquait que ce qu'elle appelait mon pipeau ne l'intéressait pas... Certes... Mademoiselle savait déjà tout, n'avait rien besoin d'apprendre.... Que faisait elle donc ici si elle était si parfaite ? Elle m'expliquait aussi sa vision du journalisme, et en toute modestie, j'en étais certain, m'avoua qu'elle le faisait très bien. Puis, elle me dit que les arguments étaient bien plus importants que l'attitude. Sur ce point, je la rejoignais, et d'ailleurs, avais je simplement dit le contraire ? Manifestement, elle n'avait pas du me comprendre. Balancer ses arguments, c'est bien, mais savoir écouter peut aussi être utile.

N'est ce pas ce que je viens d'essayer de vous faire comprendre ? Je n'ai jamais dit que l'attitude était plus importante que les arguments. J'ai simplement voulu vous faire comprendre que votre attitude peut avoir un impact sur votre interlocuteur. Vous n'aviez pas besoin de vous assoir sur mon bureau pour que je m'intéresse à votre demande par exemple... Quant à votre exemple, il montre bien que l'attitude ne fait pas tout, évidemment. Sans arguments fondés, on n'arrive à rien. Pour faire court, disons que les arguments et l'attitude vont de pairs... Ayez une mauvaise attitude et l'assemblée ne prendra pas la peine de vous écouter. Alors que sans arguments, il n'y a pas de discussion...

J'avais beau me décarcasser, la jeune femme était une reptile et de ce fait, elle devait sûrement avoir un caractère bien trempé. Cela se sentait dans sa façon de répondre. Elle avait aussi ses idées et elle n'en démordrait pas. Cependant, elle me semblait assez intelligente pour comprendre ce que je tentais de lui expliquer.

Vint ensuite l'explication de la jeune femme au sujet du financement du fameux journal. Elle s'imaginait donc faire, en quelque sorte, parrainer son journal par la Gazette du Sorcier. Son idée me paraissait mûrement réfléchie et pourtant, bien que je la laissais défendre son projet sans la couper, il fallait bien que j'avoue que cela ne me plaisait pas beaucoup.

Je suis content de constater que vous y avez réfléchi. Votre dossier me paraît bien ficelé, et pourtant, je dois dire que je ne suis pas vraiment d'accord avec vous. Pensez vous vraiment que la Directrice acceptera d'affilier un journal qui représentera les trois Ecoles Magiques du pays à un journal qui est, au final une entreprise ? Et pourquoi la Gazette ? Pourquoi pas le Chicaneur ou Sorcière Hebdo ? Alors, je vous entend déjà me parler du tirage bien plus important, et vous avez raison, mais les Ecoles ne doivent elles pas garder leur indépendance face à des entreprises qui, comme toutes sociétés, ne vivent que pour faire du profit ? Par exemple, qu'adviendra t il de vos articles si la rédaction de la Gazette se trouve en opposition avec les Directions des Ecoles ?

Je ne pouvais pas imaginer que la Directrice accepte une telle demande. Ou du moins, il lui faudrait avoir un oeil sur ce projet pour éviter tout abus de la part du journal. Pas mal de questions pouvaient se poser. Bref, il était clair que si l'idée pouvait paraître intéressante, elle posait pas mal de problèmes, pas mal de questions auxquelles il faudrait que la rédaction de la Gazette et les Directions des trois Ecoles répondent. Et tout cela, dans l'optique ou la Gazette accepterait, ce qui n'était pas forcément gagné...

Je vous laisse essayer de me convaincre... Imaginez que je suis la Directrice, ou même le Directeur de la Rédaction de la Gazette et convainquez moi... Ah et puis, autre chose... Pourquoi faire appel à moi plutôt qu'à votre Professeur de Journalisme ? Je sais que cela n'a rien n'a voir avec l'idée de journal, mais cette question me trotte dans la tête depuis toute à l'heure...

Et je voulais savoir si elle avait pris en compte un éventuel refus ou si elle était tellement sûre d'elle qu'elle n'avait pas imaginer de plan B...

Imaginons aussi que la Directrice refuse, ou la Gazette d'ailleurs... Que ferez vous ? Avez vous imaginer un autre moyen de financement ?







Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 

avatar

 
Messages : 139
Date d'inscription : 07/05/2016
Mon métier/maison : Etudiante en Journalisme, Pigiste
Mon âge : 24 ans

Coup de baguette
Inventaire:
Puissance:
24000/24000  (24000/24000)
Mes gallions: 620

MessageSujet: Re: Une demande particulière (Timothy) Mer 8 Juin - 14:22


❝Une demande particulière❞
Absynthe & Timothy
Comme cela doit être douloureux de vivre toute sa vie en étant persuadée d'être quelqu'un, et de comprendre bien trop tard qu'en fait, on est une autre personne. J'espère que cela ne m'arrivera jamais.
Soupirant d'une façon peu polie, je dois l'admettre, je laissais ce cher professeur continuer sa leçon de morale. Non, mais, sérieusement ... Il pensait que j'allais l'écouter ? Me prenait-il vraiment pour une petite adolescente de Poudlard, qui cherchait encore sa place dans la société, et qui demandait des conseils ? Ou alors encore pour une jeune effrontée qui ne comprenait rien à la vie. Je n'étais ni l'une, ni l'autre. J'avais de l'expérience dans le domaine du journalisme, et même si j'étais jeune, j'avais une certaine expérience en matière de manipulation. Tout ce que je voyais dans l'attitude du Professeur McEwens, c'était juste un malaise envers l'attitude quelque peu séductrice que j'avais prise ... Il était peut-être gay ... Cela expliquerait pas mal de choses.

"Je vous rappelle qu'à la base, je ne suis pas venue ici pour trouver un moralisateur. Si vous me trouvez mal élevée, ou trop à l'aise, vous pouvez joindre mes parents. Mais je préfère vous prévenir, mon père vous rira au nez en entendant que j'ai juste osé m'asseoir sur votre bureau."

Ah non mais là ... Il descendait dans mon estime. Sorcière Hebdo ? On courait sur la tête-là ! C'était un magazine, d'une part, et qui en plus, ne visait que le public féminin ! Je ne pus m'empêcher de rire, d'une façon certes un peu bruyante.

"Rassurez-moi, vous blaguez quand vous parlez de sorcière hebdo ? Non ? C'est un magazine ! Un magazine People pour les demoiselles ! Alors à moins que vous ayez envie de poser à moitié nu pour ravir les femmes, sinon, je ne vois pas ce que des articles sur les écoles, la vie là-bas pourrait leur apporter. Il faut suivre une ligne éditoriale et ce que je veux faire est clairement dans la lignée de la gazette. Quant au chicaneur, leur budget ne leur permettra jamais de faire vivre un petit journal scolaire."

Être en désaccord avec la lignée de la Gazette ? Cela serait étonnant, mais il est vrai que cela pourrait arriver.

"C'est pourquoi dans un premier temps, il faudra vraiment se fier à leur ligne éditoriale. Et lorsque nous aurons enfin nos propres fonds, là, nous pourrons nous désolidariser. Je ne sais pas ce que vous avez contre la Gazette du Sorcier, Professeur, mais je ne vous trouve pas très objectif sur ce point. Parler d'indépendance au tout début de la création du journal, c'est utopique. C'est comme dans tous les corps de métier, on ne commence jamais en haut de l'échelle."

Et voilà que c'était moi qui faisait la morale. Manquait plus que ça ... Il me demanda alors de le convaincre. Je roulais des yeux car c'était un peu ce que je faisais jusque là, mais bon, apparemment, cela ne se voyait pas. Puis il me demanda pourquoi lui et non le professeur de Journalisme.

"A vrai dire, je commence à me le demander. Notre professeur de Journalisme est ... comment dire ... Peu ouvert à la conversation jusque là. Et vous avez une expérience bien plus intéressante en ce qui concerne le monde. Après, si vous voulez que je réitère tous mes arguments ... J'ai l'impression d'avoir parlé dans le vide. Mais bon, faisons court, faisons simple. Tout d'abord, une collaboration entre les trois écoles autour de ce projet mettra en avant le projet passerelle de la réforme du collège. D'ailleurs, nous pouvons peut-être demander une subvention au ministère. Deuxième chose, cela permettrait de travailler avec le plus grand journal du monde sorcier, et cela permettrait à certains étudiants intéressés par le journalisme d'avoir une expérience du métier. Enfin, cela permettrait de faire connaitre les projets et la vie de l'école aux sorciers, ce qui les inciterait et les rassurerait sur la vie de leurs enfants dans les écoles."

Je m'arrêtai alors, fixant le professeur. S'il n'était pas convaincu, tant pis pour lui. Je pouvais très bien aller voir la directrice sans lui.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une demande particulière (Timothy)

Revenir en haut Aller en bas

Une demande particulière (Timothy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une Arrivée fort attendue ~ une demande particulière.[Viktor. Kathleen. Aelalia]
» Demande particulière, retrouver un mannequin/célébrité..
» Demande particulière pour les partenariats
» Demande de rang spéciaux
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Masterward :: 2ème étage :: Amphithéâtre :: Cours de politique-